J'ai une rqth, si je démissionne quels sont mes droits ?

Question détaillée

Question posée le 26/05/2016 par Thiebaut

Bonjour. En fin de droit et après un refus d'entrée en formation pour raison financière, j'ai obtenu un poste dans la grande distribution, poste qui n'est pas adapté à mon état physique. Afin d'avoir ce poste, je me suis gardé de dire que j'avais une rqth mais aujourd'hui mes épaules me font souffrir et m'empêche de dormir correctement. Si je démissionne, quels droits pourrais-je espèrer (assedic, formation....). Merci pour votre réponse.

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 26/05/2016 par zodiac

La démission est une décision personnelle. L'employeur sera tenu de vous payer les congés acquis et vous faire respecter le préavis prévu par la convention collective; Elle ne vous donne pas droit aux indemnités de chômage sauf si vous arrivez à démontrer que vous avez dû démissionner pour une cause réelle et sérieuse. Le fait de ne pas avoir divulgué à votre employeur votre RQTH, vous en aviez parfaitement le droit; néanmoins, avant la démission mon conseil serait que vous preniez contact avec votre médecin du travail afin d'en discuter. Le médecin est aussi tenu au secret médical donc vous pouvez en parler librement avec lui. Il peut faire une enquête au sein de l'entreprise et voir si un poste plus adapté peut vous être proposé ou si le poste que vous occupé peut être aménagé. C'est avec ses conseils que vous pourrez alors décider si vous l'autorisez à en débattre avec l'employeur ou si vous vous résignez à démissionner en sachant que votre avenir sera lié à la décision de pôle emploi concernant l'attribution des prestations chômage.
" Pour être indemnisé, il faut avoir perdu son emploi à la suite d’un licenciement, d’une rupture conventionnelle, d’une fin de contrat à durée déterminée (CDD). Démissionner de son emploi ne permet en principe pas d’avoir droit au chômage, sauf dans les cas de démission légitime. En dehors de ces situations, Pôle emploi refuse la prise en charge du chômeur.

Cependant, après quatre mois de chômage, le demandeur d’emploi a la possibilité de saisir l’instance paritaire régionale de Pôle emploi afin de lui demander un réexamen de son dossier.

Il fournit tous les éléments attestant sa recherche d’emploi, indique s’il a suivi des stages, repris des emplois de courte durée, etc. Au vu de son dossier, l’instance paritaire décide de l’indemniser ou non.(extrait site www.dossierfamilial.com) "
Sincèrement : Claude

Signaler cette réponse
3

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Ces pros peuvent vous aider