Lourdeur du handicap

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

On parle désormais de reconnaissance de la lourdeur du handicap.

Le statut de travailleur handicapé procure des avantages en matière d'orientation et d'insertion professionnelle.

Pour en bénéficier, il faut bénéficier de la reconnaissance de travailleur handicapé par la CDAPH au terme de la procédure de RQTH.

Des aides financières peuvent également être accordées en cas de lourdeur du handicap.

La notion de lourdeur du handicap

Depuis 2005, le dispositif de classement des travailleurs handicapés par catégorie (A, B ou C) n'existe plus.

Il a été remplacé par le dispositif de « compensation de l'incidence du handicap de la personne sur son activité », plus couramment nommé « lourdeur du handicap ».

La reconnaissance de la lourdeur du handicap permet l'octroi d'aides financières au profit de l'employeur ou du travailleur handicapé.

Reconnaissance de la lourdeur du handicap

La reconnaissance de la lourdeur du handicap permet au demandeur de bénéficier d'aides financières.

La demande de reconnaissance de la lourdeur du handicap peut venir de :

  • l'employeur :
    • l'employeur du secteur privé, soumis à l'obligation d'emploi, peut demander la reconnaissance de la lourdeur du handicap d'un salarié reconnu travailleur handicapé ;
    • dans ce cas, les aides financières sont au bénéfice de l'employeur.
  • le travailleur handicapé :
    • le travailleur handicapé qui exerce une activité professionnelle non-salariée peut demander la reconnaissance de la lourdeur de son handicap au même titre que l'employeur ;
    • dans ce cas, les aides financières sont au bénéfice du travailleur handicapé.
Lire l'article Ooreka

Demande de reconnaissance de la lourdeur du handicap

Le demandeur doit adresser le dossier de demande par lettre recommandée AR, à la délégation régionale de l'Agefiph.

Le dossier doit être accompagné des pièces suivantes :

  • justificatif de la qualité de travailleur handicapé ;
  • fiche d'aptitude et avis du médecin du travail (uniquement dans l'hypothèse d'un travailleur handicapé salarié) ;
  • liste des aménagements réalisés ou à réaliser par l'employeur pour optimiser les conditions de travail du travailleur handicapé ;
  • évaluation des charges induites par le handicap.

Lourdeur du handicap : réponse Agefiph

Après étude du dossier, l'Agefiph communique sa réponse au demandeur, par courrier :

  • en cas d'avis défavorable, le demandeur est informé sur les voies de recours qui lui sont ouvertes ;
  • en cas d'avis favorable, le demandeur bénéficie des aides financières à compter du jour de réception du dossier de demande par l'Agefiph.

Aides financières du travailleur handicapé

Le demandeur de reconnaissance de la lourdeur du handicap bénéficie au choix de :

  • la minoration de la taxe Agefiph due dans le cadre de l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés ;
  • le versement de l'aide à l'emploi : le demandeur reçoit une aide annuelle comprise entre 450 et 900 fois le SMIC horaire selon le taux de lourdeur attribué.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Droits du travailleur handicapé

Sommaire