Insertion des travailleurs handicapés

À jour en Juin 2017

Écrit par les experts Ooreka

L'employeur d'un travailleur handicapé est tenu de respecter de bonnes pratiques concernant :

Il peut également suivre une formation sur le handicap.

Insertion travailleurs handicapés : 2 types d'aménagement

L'employeur est tenu d'aménager le poste de travail en fonction du handicap du salarié.

L'employeur doit aménager le poste de travail du travailleur handicapé pour :

  • son insertion : en cas de nouvelle embauche ;
  • son maintien dans l'entreprise : en cas de survenance ou d'évolution du handicap.

L'aménagement du poste de travail prend 2 formes : organisation du temps de travail et adaptation du poste de travail.

Organisation temps de travail et insertion travailleurs handicapés

L'employeur doit prendre en compte le handicap du salarié.

Il peut pour cela :

  • conclure un contrat de travail à temps partiel ;
  • ou aménager les plages horaires du travailleur handicapé.

Bon à savoir : Pour le calcul de la taxe Agefiph, en cas de temps partiel, le travailleur handicapé est pris en compte au prorata de son temps de travail.

Insertion des travailleurs handicapés : adaptation du poste de travail

L'employeur doit tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité et l'adaptation du travailleur handicapé à son emploi.

Pour cela, il peut :

  • installer des équipements adaptés ;
  • délivrer des formations, etc.

Exemple : l'employeur doit garantir l'accessibilité à l'entreprise au travailleur handicapé.

Insertion travailleurs handicapés : solutions de l'employeur

L'employeur dispose de moyens humains et financiers en vue de l'insertion des travailleurs handicapés.

Aides humaines et matérielles à l'insertion des travailleurs handicapés

Pour optimiser les conditions de travail des travailleurs handicapés, l'employeur peut solliciter l'aide de différents organismes :

  • le réseau Cap Emploi et le réseau Sameth apportent à l'employeur :
    • des moyens humains : information, conseils et service d'ingénierie ;
    • et des moyens matériels : aménagements techniques, équipements.
  • l'Agefiph ;
  • le travailleur handicapé lui-même : le salarié peut être consulté pour avis sur les différents aménagements le concernant.

Par ailleurs, dans le cadre du dispositif d'emploi accompagné pour l'insertion professionnelle et le maintien dans l'emploi des personnes handicapées souhaitant travailler en milieu ordinaire, l'employeur bénéficie aussi d'un accompagnement. Il peut, à tout moment, faire appel au « référent emploi accompagné » de son salarié pour prévenir ou remédier à des difficultés, et pour évaluer et adapter le poste de travail.

L'employeur dispose d'aides financières pour cette insertion

Le coût total des aménagements réalisés est déduit de la contribution Agefiph, dans la limite de 10 %.

L'employeur peut solliciter l'aide à l'adaptation des situations de travail.

Dans ce cadre, l'Agefiph :

  • finance une étude préalable et la mise en œuvre des aménagements ;
  • offre une aide à la mobilité : aménagement de véhicule professionnel et prise en charge des frais de déplacement.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
azzedine helal

assistant chef de projets | reims habitat champagne ardenne

Expert

véronique noël

responsable commerciale

Expert

PC
pascal cocrelle

conseil en gestion de patrimoine | socrate finances

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !